Les toits végétaux, plusieurs contraintes

Les toits végétaux, plusieurs contraintes

Né il y a 25 ans, le toit végétalisé de la mairie d’Erlangen est une source de biodiversité.

Premièrement, les toits végétalisés sont difficiles à mettre en place en raison des nombreux calculs à faire : poids de l’eau, de la neige, des plantes, des usagers et les différentes couches.

Deuxièmement, il faut mettre de nombreuses couches, une première de bitume, ensuite une couche de géotextile ainsi qu’un revêtement en polyester pour permettre la création d’une réserve d’eau et ensuite son évacuation. Pour filtrer l’eau, on met une dernière couche de géotextile. Et pour finir un mélange de pouzzolane, gravier et substrat.

Troisièmement, le prix qui varie entre 30€ et 40€ le m2 peut être une contrainte en fonction de la surface.

Quatrièmement, l’entretien, l’arrachage des plantes qui prennent trop de place ou qui pourraient fragiliser la structure ( robinier, bouleau, pin sylvestre….). De plus, l’espace doit être adapté et sécurisé pour les équipes d’entretien ( câbles, cordes, harnais).

Toutes ces contraintes peuvent freiner de futurs projets même si cette solution est écologiquement et énergétiquement intéressante.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s